Film : Au retour des loups

Marie Amiguet | 2019 | 52mn
Le retour du loup sur ses terres ancestrales en cinq témoignages bienveillants. Un autre relation à ce prédateur serait-elle possible ?

Projection en Avant-Première
En présence de la réalisatrice Marie Amiguet.

Au retour des loups sonne comme un hommage que l’on rend à un événement heureux avant de trinquer. Ce retour du loup sur les terres ancestrales desquelles il a été éradiqué bouleverse les habitudes pastorales. Mais il raconte aussi quelque chose de notre rapport au monde, à la nature sauvage, à l’Autre, à cet étranger que l’on ne connaît pas.

Tel un personnage mythologique, le loup sort du placard poussiéreux pour nous ouvrir les yeux. C’est en tout cas la vision dont témoignent les cinq personnages du film.

Jean-Michel Bertrand, cinéaste et homme de terrain, a appris à connaître les loups sur le tas, en se frottant à sa discrétion par tous les temps. Il est le réalisateur du long-métrage La Vallée des loupset de sa suite Marche avec les loups.

Caroline Audibert dont la plume ne masque pas la qualité de l’enquête menée pour son livre Des loups et des hommes. La fille de l’homme qui a trouvé le premier loup sur le sol français raconte cette révélation qui l’a poussée à mettre des mots sur la relation complexe de l’Homme au loup.

Jean-Marc Landry confronté quotidiennement à la problématique des attaques de loups sur les troupeaux. Ce biologiste éthologue travaille depuis 30 ans avec la complicité des éleveurs et des bergers à l’amélioration des techniques de protection des bêtes domestiques.

Karine Ifourah, la discrète médiatrice qui met les mains dans le cambouis du conflit, directement auprès des jeunes agriculteurs. Son objectif ? Sortir du tabou, expier les peurs, mettre des mots sur la colère pour rétablir le dialogue et l’écoute.

Rémy Masséglia et sa fille Naïs qui du haut de ses deux ans arpente le territoire des loups et s’émerveille de cet environnement sauvage. Elle a peur du loup dans les livres mais pas du loup qui court sur le même sentier qu’elle.

Ces témoignages de vie documentés et bienveillants racontent qu’une autre forme de relation au prédateur est possible, que notre monde productiviste et compétitif ne tourne peut-être pas très rond et qu’il est grand temps de changer de cap. C’est enfin un hommage rendu à la figure du berger, pleine de valeurs avec lesquelles il nous faut renouer.

Âge légal : 6 ans / Âge suggéré : 10 ans

 

© Festival Salamandre 2020
Équipe Charte éthique Présentation Politique de condentialité Mentions légales
Logo de La Salamandre
Canton de Vaud
Loterie Romande
Fondation de Famille Sandoz
Logo de La Salamandre
Fondation Alfred et Eugénie Baur
Station ornithologique suisse
Smart Cuts
Logo de La Salamandre
Nature & Découvertes
Terre et Nature
RTS La 1ère
Logo de La Salamandre
ASPO/BirdLife Suisse
Hepia
Musée de Zoologie de Lausanne
Logo de La Salamandre
Friderici